Y a du pain sur la planche

En tant que française, la nourriture a une importance considérable.
En tant que Marin, encore plus !

L’ambiance du bord dépend en grande partie du bon goût des repas lors des longues semaines en mer. Et s’il y a bien une chose qui met tout le monde d’accord, c’est le pain chaud sortant du four. Je vous ouvre mon carnet de recettes « bateau », un petit carnet facile à emporter qui m’accompagne depuis 6 ans.



Mon pire souvenir 

Nous venions de passer plusieurs jours dans du vent fort entre l’Islande et le Groenland. Fatiguée, sous une température avoisinant les deux degrés dans le bateau. J’étais de quart au petit matin je voulais faire la surprise d’un bon petit déjeuner à l’équipage profondément endormi.

Je me suis lancée dans ma plus terrible expérience de cuisine en bateau !

Impossible de faire lever la pâte… Je m’y suis reprise à 3 fois.

Trop froid dans le bateau. J’ai fait chauffer le four à faible température pour y mettre la pâte. Loupé.

J’ai fait chauffer le four, puis je l’ai arrêté pour garder une température « ambiante ». Loupé.

La dernière solution restait la salle machine… Bol sur le moteur : la pâte a levé parfaitement !

L’odeur du pain chaud a réveillé tout l’équipage ! Mon pain a survécu quelques minutes à coups de tranches chaudes et de beurre salé ! Le moral était revenu ! Quant à moi, j’ai fait un des quarts les plus longs de cette navigation et j’ai filé à la bannette !

Je ne vous avais pas dit mais à chaque tentative, il m’a fallu refaire la pâte…!

🚺Et la salle machine est aussi parfaite pour faire sécher les culottes ! Prévenez les gars du bord, ils n’apprécient pas trop de tomber sur une collection de dentelle au-dessus du moteur…


1 Comment
  • sara
    Posted at 15:12h, 22 août

    J’ai pensé à toi et cet article quand j’ai fait du pain cet été sur Opsimath… Je l’ai levé dans la cabine à l’arrière, et quand a moteur a tourné, c’est top! Rien de tel qu’une belle miche en mer!

Post A Comment