Plein les Bottes

A presque toutes les latitudes, en mer, on mets des bottes.

En navigation, il fait toujours plus frais, parfois les embruns ou la pluie nous pousse a enfiler les bottes.

Quand j’ai commencée a naviguer au large, les bottes en caoutchouc sont vite devenue obsolète.

Souvent lourde, froide, le pied ne respire pas, la transpiration enchaine le froid…

Alors avant de partir en Alaska, j’ai passé le cap et investit dans une bonne paire de bottes.

C’est la que la chasse au trésor a commencée !

Et oui, trouver une bonne paire de botte de navigation en 36/37, a l’époque, ça courrait pas les shipchandleur !

La marque réputée et qui faisais des petites tailles, « dubarry ».

Fabricant irlandais depuis pas mal de décennie, évidemment, ces bottes ont tout pour plaire.

Sauf que les bottes Dubarry, ce n’est pas adaptée a mes pieds de Marinette et mon coup de pied ,ne passait pas !

Je conseils toujours de prendre une pointure au dessus les bottes, en général, vous les sortait quand il ne fait pas très chaud, du coup il faut la place pour un ou voir deux paires de chaussettes .

Astuce de Marinette : même pour les chaussettes, ont peut multiplier les couches, comme les gants, la superposition 1ère couche : chaussettes de soie/2eme couche : chaussette thermique fonctionne a merveille !

Le premier ennemi du froid, c’est la transpiration, même si en navigation l’effort est fractionné, vous allez transpiré pendant une manœuvre puis plus rien pendant de longues heures de quart.

Donc pour les bottes, c’est au moins une taille au dessus de votre pointure pour que l’air circule.

Si vous optez pour des bottes en Gore Tex, c’est encore mieux !

Une fois la marque Dubarry éliminée de ma liste, il n’y avait pas grand choix.

Acheter sur internet, hors de question, des bottes il faut les essayer, marcher, tester plusieurs tailles pour un même model…

A l’époque, j’étais sur La Rochelle, en faisant la tournée des ship, j’ai fini par craquer pour une paire de Lalizas model Spin.

Etanche, ultra légère, hyper souple, de vrais chaussons !

La semelle Vibram hyper adhérente fait que ces bottes sont aussi bien adaptée a la voile plaisance que sportive !

Elles existent de la taille 35 au 46, parfait pour les marinette et les marins au grand pied !

Le rapport qualité prix est super, il faut compter environ 200€.

Et depuis 4 ans que je les utilise et un peu prêts 20 000mn j’en suis toujours aussi fan !

Je les rince des qu’elles prennent le sel, je les fais sécher a l’envers pour pas que l’humidité stagne, et même quand il m’est arrivée que l’eau rentre dans les bottes, pas de soucis, elles sèche plutôt vite !

Au bout de 4 ans, elles ont commencé a laisser passer l’eau, après un bon nettoyage, un coup de bombe imperméabilisante et c’est repartie, il ne leurs en fallait pas plus !

Un investissement que je ne regrette pas et pour ma part, elles ont bien fait leurs preuves !

Et toi marinette ?

T’utilise quoi comme botte ?

1 Comment
  • sara
    Posted at 15:06h, 22 août

    Pour l’instant, je n’en ai pas, mais ça me pend au nez 🙂 Merci pour ces bons conseils!

Post A Comment