J’ai enlevé mes points de suture

C’est après une mésaventure sur le bateau que mon gros orteil s’est retrouvé découpé dans la longueur.

Heureusement ma paire de Crocs rose a sauvé le nerf !
Un tour par l’hôpital, une injection de pénicilline et quelques points.

Il faudra 10 jours de soins avant de retirer les points de suture et les soins sur le bateau, ce n’est pas une mince affaire !

Le pire ennemi d’un bobo comme cela, c’est la navigation pendant de longues heures sous la pluie, dans les bottes humides.

Alors matin et soir, de la bisceptine et des compresses pour nettoyer tout cela, laisser bien sécher avant de refaire le pansement. L’infection en bateau est très vite arrivée.

Au moment de retirer les fils, j’étais en navigation, pas le temps de trouver un médecin et de patienter dans la salle d’attente.

Enlever des fils, ça ne me semblait pas la mer à boire, alors j’ai préféré le faire moi-même.

J’ai révisé la technique dans le manuel médical du bord, écouté les conseils avisés de ma copine infirmière et préparé mon bloc opératoire.

Dans ma cabine, frontale sur la tête, pince à épiler et désinfectant, un peu l’appréhension de l’inconnu et la peur de riper avec le scalpel ; surtout qu’à l’hôpital la charmante Danoise m’a fait les points très serrés et sans anesthésie !

La technique plutôt très simple :

– pince à épiler dans la main gauche ( si vous êtes droitier)

– Scalpel dans la main droite

Il suffit de tirer franchement sur une extrémité du fil et de couper avec le scalpel à l’opposé afin que l’intégralité du point sorte d’un coup et en une fois.

Le premier c’est un peu bizarre et angoissant mais en quelques secondes, les fils étaient retirés !

Compresse et désinfectant pour nettoyer tout ça et enlever les petites croûtes.

Les jours qui ont suivi, j’ai appliqué une crème cicatrisante pour assouplir la peau, la crème permet également d’améliorer le rendu de la cicatrice mais ça franchement, c’est pas la priorité d’une Marinette !

Ma petite mission Warrior s’est passée à merveille et je pense qu’à l’avenir je n’hésiterai plus à me débrouiller par moi-même !

Courage avec vos petits bobos les marinettes et faites-nous part de vos expériences !

No Comments

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.